2 000 bouteilles volées au château.

Mis à jour : mai 9


Dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 avril, Philippe Ganichaud a dormi dans sa voiture devant un de ses chais au Pallet. Ce vigneron, propriétaire avec son frère Vincent, du Château de la Cassemichère à la Chapelle-Heulin, a observé si personne ne venait le cambrioler pour la 3e fois en autant de nuit. Malgré le froid, il a tenu jusqu’à 6 heures du matin.


En deux fois.


Il faut dire que le viticulteur avait de quoi être inquiet et énervé. Les deux nuits précédentes, ce sont près de 2000 bouteilles qui lui ont été dérobées. « Un voisin m’a prévenu le samedi 4 au matin que mon bâtiment avait été visité, raconte la victime qui dénombre 600 de ses crus de muscadet haut de gamme et des cuvées de méthode traditionnelle volées. J’ai déposé plainte, réparé comme j’ai pu et surtout bloqué l’accès. Mais visiblement pas assez ».


Malgré plusieurs rondes de gendarmes, les malfaiteurs ont recommencé.

"Quand on m’a rappelé dimanche matin, je n’y croyais pas. Personne n’a rien entendu."

Le préjudice est important : 17 000 euros.


Appel aux confrères et aux potentiels acheteurs.


L’exploitant a alerté de ce dommage sur les réseaux. « Le but étant de prévenir ceux à qui pourraient proposer nos cuvées car nous n’avons pas d intermédiaires pour la vente », indique Philippe Ganichaud.


Un message qui visait aussi à servir également de mise en garde. Dans la nuit du 28 au 29 mars, des bouteilles de vins et de l’outillage avaient été dérobées dans un garage à Divatte-sur-Loire. « On m’a également indiqué qu’un habitant du coin a été dévalisé de 300 bouteilles de grands crus de tous les vignobles de France. »


A chaque fois, les malfaiteurs étaient très bien renseignés. La gendarmerie a ouvert une enquête et va renforcer ses contrôles.




17 vues0 commentaire