_DSC5045.jpg

Du Terroir au Chais

vineyard-in-france.jpg

Ce « Muscadet » a des origines très anciennes, car son ancêtre est né en Bourgogne et ce plant fut « importé » dans la région par des moines. Le truculent Rabelais n'a pas manqué de le signaler dans ses écrits, ce qui confirme la notoriété du produit apprécié par ces érudits, modèles des Humanistes de la Renaissance.

En 1766, François de COTTINEAU, Sieur de la Cassemichère, vieilli et veuf, procéda aux partages de ses biens entre ses 3 filles, toutes mariées. De ce fait, il s'allia à des grands noms du Pays Nantais. Ce fut le grand rénovateur de cette propriété et c'est sous sa forte impulsion que le « Muscadet » fit son premier pas dans le Monde. Mais la Révolution intervint et la famille COTTINEAU fut condamnée et exécutée sur l'échafaud. Le fait fut si marquant qu'une immense toile d'Auguste DEBAY en commémore le tragique au Musée des Beaux-Arts de la ville de Nantes.

Le nom prestigieux de la Cassemichère ne devait pas pour autant mourir. De nos jours, le Propriétaire de la Cassemichère, enfant du « Muscadet », maintient l’exploitation viticole dans ses meilleures traditions. D'ailleurs, par sa ténacité, il reprend à son compte la devise de la Cassemichère : « Ni téméraire, Ni timidité, Fidélité ». Il est bon qu'une tradition ancrée dans le terroir du beau pays Nantais soit reconstituée et maintenue au-dessus de toutes les divisions pour la fidélité au « Muscadet » et à la gloire de son royaume.

Ce vin blanc sec, léger, fruité, bouqueté, qui se donne entier à celui qui l'aime dans sa fraîcheur et sa jeunesse triomphante, mérite cet effort qui souligne son prestige à travers la France et le Monde.