_DSC4968.jpg

Un lieu historique

_DSC4954.jpg

Un des berceaux du Muscadet et reliquaire d’émouvants souvenirs

C'est sous Louis XV en 1740 que l'on trouve le mot de « Muscadet », dans un acte notarié de la Cassemichère, à propos d'une autorisation accordée de planter un canton de terre en cépages. Les Vins Nantais prirent peu à peu la dénomination courante de « Muscadet ».

Le berceau d'origine fut la Cassemichère. Ce nom de « Muscadet », par un curieux hasard, est l'unique appellation contrôlée de France qui porte le patronyme d'un plant ou cépage et du vin qui en est issu, et non celui d'un lieu géographique.

Ce « Muscadet » a des origines très anciennes, car son ancêtre est né en Bourgogne et ce plant fut « importé » dans la région par des moines. Le truculent Rabelais n'a pas manqué de le signaler dans ses écrits, ce qui confirme la notoriété du produit apprécié par ces érudits, modèles des Humanistes de la Renaissance.