Actualités

Prix de l'oenotourisme pour l'association "COTE CHATEAUX"

 Le titre d'Oenotouriste de l'année a été créé par le magazine Winetourisminfrance.com à l'occasion de son troisième anniversaire, en 2009.

Il est destiné à distinguer l'homme ou la femme qui, durant l'année écoulée, aura fait la preuve d'une belle âme d'oenotouriste sur les routes connues ou méconnues des vins et des vignobles de France, et aura mis en valeur les riches aspects des patrimoines viticulturels français ; paysages, géologies, sites historiques et événements culturels, vins et modes de culture, hommes et femmes de la vigne...

En 2009, la distinction a été décernée, lors de la Journée du Livre de Sablet (Vaucluse), à Lincoln Siliakus, ancien avocat, journaliste du vin, australien, qui a parcouru au printemps 2009 la route de Chablis à Sablet - un parcours de six semaines et de 80 vignerons - sur un authentique Solex.

En 2010, la distinction d’Oenotouriste de l’Année a été remise, lors de la Fête des vins de Cairanne, à Claude Gilois et Ricardo Uztarroz, auteurs de « Tour du monde épicurien des vins insolites ».

En 2011, le Prix a été décerné, dans la cave Balma Venitia de Beaumes de Venise, à Yves Paquier, citoyen suisse, dégustateur, cheville ouvrière du Concours des Sept Ceps, et ambassadeur actif et engagé de la Route des Vins du Mont-Blanc.

Le Prix de l’Oenotouriste de l’Année 2012 est décerné à l’Association « Côté Château », association de trois Châteaux de Loire-Atlantique producteurs de vins et lieux d’accueil et de vie touristique : le Château de Goulaine (Haute-Goulaine - www.chateaudegoulaine.fr), le Château de la Cassemichère (La Chapelle Heulin - www.chateaucassemichere.com), le Château de l’Oiselinière (Gorges - www.chateau-de-l-oiseliniere.com).

Cette démarche originale témoigne de l’intérêt de travailler en réseau dans le domaine oenotouristique. Elle associe aux activités vitivinicoles des offres touristiques et comporte une dimension culturelle et patrimoniale forte, ainsi que la volonté d’offrir un accueil personnalisé au château par la présence du propriétaire ou d’un membre de sa famille.

Cette association est ouverte à d’autres partenaires éventuels, domaines de prestige du vignoble nantais.

Cette démarche est représentative des initiatives prises par le département de la Loire-Atlantique pour valoriser les patrimoines vitivinicoles dans une optique oenotouristique.

Le Prix sera remis à l'occasion du Salon des Vins de Loire, le 6 février à 12 h 00 sur le Corner Media.

 


 

 

Des caves primées pour la qualité de leur accueil

Onze caves appartenant au réseau des 300 caves touristiques du Val de Loire viennent d’être récompensées pour leur démarche d’excellence.

En Val de Loire, l’offre en oenotourisme ne cesse de se développer et se structurer. Un réseau de 300 caves du vignoble a été créé il y a trois ans. Ce réseau s’appuie sur une charte, conçue en partenariat avec les institutions du tourisme et le soutien financier des régions. Les caves sont sélectionnées en fonction de critères comme la facilité d’accès, les horaires d’ouverture réguliers, la dégustation commentée et pédagogique dans un lieu aménagé, la vente à l’unité...

À la demande d’Interloire, 100 de ces caves ont été auditées cette année par le cabinet Kanopée consultants. Les onze caves distinguées (cinq l’an passé) remplissent 100 % des critères de qualité obligatoire, 70 % de critères facultatifs et au minimum deux mentions d’excellence, comme le charme et l’authenticité du caveau, la chaleur et la personnalisation de l’accueil… Les offres se distinguent par leur variété. Parmi les lauréats, Joseph Batard, viticulteur dans le Muscadet, et propriétaire d’un site entièrement réaménagé, fait de l’accueil de camping-caristes, toute l’année. Il est également titulaire d’un agrément tourisme et handicap. Philippe Ganichaud, jeune viticulteur de la Chapelle-Heulin, a lui, misé sur la formule chambre d’hôtes et location de salles, pour l’organisation d’événements familiaux, de réunions, de galas, dans un château du XVIIe siècle. En Maine-et-Loire, le Domaine du Closel (Savennières) propose toute une palette de prestations (réceptions, séminaires) et s’inscrit dans des démarches collectives comme Made in Angers, opération qui se déroulera cette année du 8 février au 5 mars prochain. S.H.

"L’ANJOU AGRICOLE - VENDREDI 29 JANVIER 2010"

 


 

Des femmes et que des femmes !

Les femmes sont devenues amatrices du vin, 45 % d’entre elles en consomment. En France, 78 % des femmes achètent le vin en grande surface, en Allemagne 70 % et aux Etats-Unis 80 %.

  • Ne dit-on pas que les femmes ont l’art et possèdent le talent de savoir déguster le vin ?
  • N’est-il pas vrai que les résultats des dégustations féminines participent à l’évolution du goût du vin ?

   20 ans d’expérience d’organisateur de Concours de vins, ont permis à Didier Martin de constater l’impact économique des femmes sur le monde du vin. Il a eu donc cette idée originale de créer Féminalise :

 

 

« Concours exclusivement réservé aux femmes. »

 

   Nombre d’entre elles sont aujourd’hui actrices dans les métiers du vin : la production, l’œnologie, la technique, le négoce, la sommellerie, la cuisine, la consommation, la recherche. La femme cultive l’art d’affiner le sens instinctif afin de rendre compétent le palais, à reconnaître les typicités, les subtilités des différents vins, et ainsi comprendre le plaisir de savourer, pour chercher le mariage heureux avec les mets.

   Au restaurant, il est très fréquent de laisser choisir le vin à Madame. Bref, pour toutes ces raisons et toutes les autres, Féminalise consacre le palais et le goût des femmes à une dégustation innovante.

Dégustation Nationale

  Le concours des Féminalise est ouvert à tous les vins de France AOC-AOVDQS-VDP (blanc/rosé/rouge et effervescent) de viticulteurs, viticultrices, caves coopératives, négociant(e)s. Chaque vin est dégusté par 3 femmes placées à des tables éloignées. 18 vins environ sont dégustés pour stimuler l’excitation de tous les sens, sans fatiguer le palais.

Les vins présentés et servis par des sommeliers sont dégustés à l’aveugle, les bouteilles glissées dans des chaussettes opaques de couleur pour cacher l’étiquette.

Chacune déguste un vin différent de sa voisine, il n’y a donc ni commentaire ni influence mais le silence total, la concentration et l’harmonie pour un résultat optimal.

Les dégustatrices ont la connaissance des typicités régionales de ces vins.

Une personnalité féminine préside cette manifestation.

Le mois d’avril de chaque année a été retenu pour ce Concours qui se déroule à Beaune, capitale au renom international.

Les Médailles

   Le concours des Féminalise décerne 3 médailles Or, Argent, Bronze. Leur nombre est de 33 % en conformité avec les règles actuelles de la D.G.C.C.R.F. Sous quinzaine, les viticulteurs ont connaissance des résultats.

La médaille Féminalise assure la crédibilité signalétique tant au producteur qu’au consommateur, garant d’une certaine qualité

                  - 2007 : 1° concours             1120 échantillons         170 dégustatrices

                  - 2008 : 2° concours        1752 échantillons         250 dégustatrices

                  - 2009 : 3° concours        2350 échantillons         350 dégustatrices  

Chaque année, cette manifestation est présidée par une personnalité féminine. 

  • 2007 : La première édition fut honorée d'accueillir Eve DARLAN, et de théâtre, passionnée de gastronomie, de cuisine et bien entendu de tout le patrimoine vinicole hexagonal
  • 2008 :Laetita BLEGER, Miss France 2004, fille de viticulteurs alsaciens, passionnée par le monde du vin a couronné de sa présence le concours 2008.          
  • 2009 :Macha MERIL, actrice.

Nouvelles médailles

Didier Martin, le Créateur

   Sa passion du vin est née il y a une vingtaine d’années déjà, à Mercurey. Son expérience, son attention spécifique au vin donc son évolution du goût, de la production, de la consommation, de la recherche ont conduit Didier Martin à proposer une dégustation complètement inédite, de tous les vins de France

   C'est le nombre de vins présentés au Concours des Féminalise 2011, soit 583 échantillons de plus qu'en 2010.